Mystères de la Sérénissime
Mystères de la Sérénissime

Venise, à l'Orient qui sourit et qui rêve,

A les plus doux regards du soleil qui se lève,

Une aurore de perle y berce les contours...

 

                                                                Albert Mérat (Les Villes de marbre, 1869)

                                                                     

Pourquoi ce site sur Venise et le paranormal?

DR
DR

Venezia est une cité différente des autres. Il y règne une atmosphère toute particulière, très peu de sites en langue française sont consacrés aux énigmes, aux mystères et aux phénomènes étranges de Venise.

 

Ceci sans doute en raison de l'image festive et romantique de Venise. Cette image est réelle, la fête fait partie intégrante de la ville bâtie sur la mer. Mais il existe aussi un côté mystérieux et paranormal dans cette ville de rêve.

 

Nous vous invitons à découvrir ces dossiers dans notre site, au travers d'images magnifiques.

 

Vous y lirez des récits de spectres, des légendes de créatures insolites ou encore des phénomènes paranormaux de grande envergure se déroulant sur l'île de Poveglia en face de l'île balnéaire du Lido.

 

De nombreux orbes sont aussi présents dans les campis (places) dans certains canaux (rio), et ici aussi, ils ont les caractéristiques déjà remarquées des orbes : des manifestations non systématiques, sporadiques, semblant attacher à un lieu plus qu'à un autre, selon une loi inconnue qu'il reste à découvrir.

 

Venise est l'héritière de l'Empire Romain, elle fut fondée par des réfugiés de cet empire en proie aux invasions barbares, par des réfugiés de Padoue et d'Aquilée qui fuyaient les Huns, Huns qui seront arrêtés plus tard par Aetius à la bataille des champs catalauniques (451 ap. J.-C.) près d'Orléans en Gaule. 

 

Tout comme Rome en son temps, elle possède une date légendaire de fondation qui est le 25 mars 421 de notre ère. La tradition légendaire enseigne que Venise aurait été fondée par trois consuls de Padoue qui étaient venus mettre en place un comptoir commercial, sur une des îles du Rialto et jeter les bases de l'Eglise San Giacomo di Rialto.

 

Mais cette tradition a tout lieu d'une légende car les faits archéologiques ne correspondent pas à ce récit. L'église en question ne remonte qu'au IXe siècle. 

 

La réalité est moins prestigieuse mais bien plus authentique, Venise est sortie du labeur de véritables héros, des femmes, des hommes, qui dans les eaux saumâtres de la lagune, firent prospérer l'industrie du sel, et posèrent ainsi les fondations de la richesse et de la réputation de Venise.

 

Avec une persévérance à toute épreuve, les marais furent transformés en terrains où les travailleurs du sel purent bâtir leurs maisons.  La nature hostile qui entoure cette population qui fuie la chute de l'Empire romain les mets à l'abri des invasions barbares. Ils réussissent à arracher la terre à l'eau. Comment font-ils?

 

Ils consolident les terres émergées, afin de les protéger des marées et y habiter durablement. Des forêts de pilotis sont employés avec des matériaux de rémploi et de gravats. Ainsi les futurs vénitiens obtiennent des terrains solides et fiables qui ont fait leur preuve jusqu'à nos jours. 

 

Ce qui était un village de pêcheurs et de sauniers fuyant la fin de la civilisation Romaine deviendra quelques siècles plus tard le flambeau de la civilisation et dont la domination politique, culturelle et militaire s'étendra loin, très loin hors de la lagune.

 

Venise deviendra une thallasocratie puissante, respectée, admirée et imitée, le pouvoir du Doge de Venise sera l'égal des anciens Empereurs romains, mais aucun des doges n'acceptera ensuite par humilité d'avoir dans sa titulature le titre d'empereur romain.

 

Le Doge est un Duc au sens latin du terme, un Dux qui réunit un pouvoir considérable, mais limité par la République. Car Venise est une vraie République qui se veut dans son idéal égalitaire, ce qui est exceptionnel à cette époque. Une égalité idéale où le pouvoir des élites est limité par la Loi.

 

Venise est rythmée dans son âge d'or par la fête et le rite qui garantissent sa stabilité de gouvernement. Lors de la fête les patriciens, le peuple se mélangent dans une égalité festive, ce qui étonnaient toujours les ambassadeurs étrangers, mais le Rite fonde le politique et le religieux, et les rites véntiens comme la fête du Rédempteur le troisième dimanche de Juillet (depuis 1575)  donne à la ville un aspect exceptionnel et une ambiance de paix dans sa population. Les fêtes rituelles de la République sont fastueuses et au XVIII e siècle qui marque le tournant de Venise comme grande puissance, ne serviront plus qu'à masquer un déclin inéluctable. 

 

Le dernier doge de Venise Ludovico Manin, dont la famille originaire d'Atinum une ancienne ville romaine, est une famille patricienne vénitienne depuis 1297 est déposé par Napoléon Bonaparte, avec ce dernier Doge se termine une histoire politique et militaire hors norme, et lui succède un rayonnement culturel dans le domaine de la musique, des arts et de la fête, du célèbre Carnaval, qui fait le plaisir et le ravaissement de tous les amoureux du monde.

 

C'est à cette histoire riche et à ses mystères que vous convie ce site sur la République Sérénissime de Venise.

 

 

 

L'art médiéval et de le Renaissance sont dans musées vénitiens.
L'art médiéval et de le Renaissance sont dans musées vénitiens.

L'art médiéval et de la Renaissance sont partout présents dans les musées Vénitiens, préservés pour le plus grand plaisir des visiteurs. DR