Venise au confluent de toutes les traditions ésotériques et initiatiques
a reçu l’appel du Grand Architecte de l’Univers et nombres de notables
vénitiens furent francs-maçons. Et ce malgré le fait que la République surveillée étroitement la Maçonnerie. Les excès sécuritaire du Conseil des dix sont bien connus dans la Sérénissime. Cependant malgré cette surveillance l'attitude des véntiens envers la Franc-Maçonnerie fut la clémence et beaucoup d'intérêt pour cette tradition reliée au bâtisseurs antiques.


Le respect de l'autre, une forme de liberté de pensée, était plus forte à Venise que le poids des préjugés, de l'ignorance ou du dogme religieux. Venise inaugure avant tout le monde une certaine conception des Droits de l'Homme mais aussi de ses devoirs.

 

La République Sérénissime héritière de l'Antiquité romaine est une fois de plus en avance sur beaucoup d'autres états européens de l'époque.


La première  loge maçonnique aurait allumée ses feux en 1754.



En 1778 il existe 5 loges ainsi  réparties  dans la République de Venise :


Deux à Venise 


Une à Brescia


Une à Vicence


Une à Padoue

 

A Venise une loge se réunissait dans le Casino dei nobili, à San Basegio, près de l'Eglise San Nicolo di Tolentino. En 1794 les autorités fermèrent cette loge en raison non pas de sa condition maçonnique, mais du fait qu'elle comportait des étrangers qui fréquentaient des personnalités de la noblesse vénitienne. Ce qui était interdit par la constitutiion de la République, pour des raisons de sécurité intérieure.



Parmi la noblesse : Pisani, Albrizzi et bien d’autres.


L’architecte Temanza

 

Le scultpeur Corradini


L’écrivain Carl Godoni.

 

L’aventurier Casanova.

 

Au XXe siècle :

 

Hugo Pratt auteur célèbre d'albums de BD fut reçut franc-maçon le 19 novembre 1976 au sein de la loge Hermès à Venise dépendant de la Gran Loggia d'Italia degli ALAM Massoneria Universale di Rito Scozzese Antico e Accettato. Qui est une obédience mixte.

 

 

L'ïle de San Giorgo in Alga
L'ïle de San Giorgo in Alga

Les Templiers furent présents à Venise jusqu’à la suppression de l’Ordre le 3 avril 1312
par la bulle du Pape Clément V  vox in excelso . Le trésor des templiers aurait transité par l’île de San Giorgio in Alga.

 

Cette île à l'instar d'autres dans la lagune est riche de vestiges archéologiques, mais aussi de faits paranormaux qui auraient été constatés au cours de son histoire.

 

L'ïle est de nos jours entièrement abandonnée.