Venise héritière des 7 mers et descendante de l'Empire Romain

Soldat du Bas-Empire romain
Soldat du Bas-Empire romain

A l'époque de Rome, la grande lagune qui s'étendait de Ravenne à Aquilée était appelée Septe Maria, les sept mers, ces 7 mers allaient connaître un futur florissant avec la naissance de Venise.

 

Les origines de Venise pourraient se comparer au récit mythique d'Enée fuyant Troie en flamme pour s'installer à l'invitation de Latinus dans la région du Latium. Les romains considérant Enée comme le père fondateur de leur civilisation. Venise s'inscrit pour sa part dans l'histoire et non dans le mythe fondateur et cette fondation provient de citoyens romains fuyant leurs cités ravagés par les Barbares.

Ce sont 11 villes de l’Empire Romain ayqui fournissent la première population de la Lagune
vénitienne fuyant les Invasions des Huns (452 de notre ère) et des Lombards (641 de notre ère), des réfugiés romains qui emportent avec eux leurs biens, leurs traditions et une haute civilisation.

 

Voici la liste des 11 villes dont les réfugiés formeront la République de Venise qui deviendra très vite la Sérénissime.

 

Aquilée


Concordia saggitaria

 

Ateste


Trévise


Altinum


Padoue


Este

 

Monselice

 

Feltre

 

Belluno

 

Opitergium, l'actuelle Oderzo

Photographies des 11 villes romaines dont les réfugiés formèrent Venise

AQUILEE
AQUILEE
CONCORDIA SAGGITARIA
CONCORDIA SAGGITARIA
TREVISE
TREVISE
ALTINUM
ALTINUM
PADOUE
PADOUE
ATESTE / ESTE
ATESTE / ESTE
FELTRE
FELTRE
BELLUNO
BELLUNO
OPITERGIUM / ODERZO
OPITERGIUM / ODERZO

I - LE PEUPLEMENT DE LA LAGUNE

 

L'origine des Vénètes, souche des Vénitiens modernes, a été l'objet de plusieurs hypothèses les uns les font provenir d'une émigration de Sarmates de la mer Baltique d'autres les disent issus d'une peuplade de la Gaule armorique des environs de Vannes et de Brest  portait le nom de Vénéditie; une tradition plus ancienne les fait descendre des Hénètes, tribu asiatique de la l'aplilagonie laquelle, après la destruction de Troie, vint, sous la conduite d'Anténor, s'établir sur les rivages de l'Adriatique, où elle succéda aux Ombriens, aux Étrusques et aux Pélasges, en même temps lydiennes et phrygiennes dans le Latium. Cette dernière opinion paraît la plus probable; elle est appujée sur quelques vers d'IIomère, de Sophocle et de Virgile,

et sur le témoignage des géographes grecs Zénodote, Scimnus, Scilax elle est en outre confirmée par Trogne-Pompée, Arrien, Pline et Tite-Live.

 

Filiasi dans ses recherches sur les anciens Vénètes, l'adopte en la modifiant; il pense que cette émigration des Hénètes à la suite d'Anténor ne fut pas la permière.

 

A une époque de beaucoup antérieure, selon lui, une partie de la nationpaplilagonienne aurait été comme emportée en Italie dans une de leurs excursions, et elle s'y serait établie. Quoi qu'il en soit, les Vénètes, après avoir pénétré au fond de l'Adriatique chassèrent de ces parages

les habitants primitifs, et fixant leur résidence entre la mer et les Alpes, fondèrent la ville de Padoue. Ils s'agrandirent ensuite par des conquêtes successives et finirent par ne reconnaitre d'autres limites que l'Adda le Pô, le lac de Garda et la mer.

 

L'histoire fait peu mention des Vénètes durant les premiers siècles de leur étabtissement; on sait seulement que pendant longtemps ils partinrent à conserver leur indépendance, et qu'ils ne partagèrent pas la destinée des Étrusques, leurs voisins, qui furent successivement conquis par les Gaulois et les Romains. Placés entre ces deux redoutables ennemis, les Vénètes s'allièrent aux derniers, et leurs rendirent en plusieurs circonstances d'importants services : ainsi lorsque Brennus se présenta aux portes de Rome, une irruption des Vénètes sur le territoire des Gaulois força ceux-ci à la retraite.

 

 

Statuette vénète antique
Statuette vénète antique
Chimère étrusque
Chimère étrusque

Venise en quelques chiffres

Au temps de Casanova, Venise c'est :

 

C'est 145 canaux traversés de 312 ponts de pierre et de 117 ponts de bois, ces 140 tours et campaniles, ces 70 églises paroissiales et d'innombrables palais artistiquement posés à fleur d'eau.

 

C'est 60 000 vénitiens qui de près ou de loin vivent de la navigation.

TRESORS DE LIVRES ANCIENS

Venise possède de nombreux ouvrages médiévaux, livres religieux, livres de chroniques, livres alchimiques.


Il s'agit de véritables trésors en soi conservés dans des Musées. Les riches enluminures sont en soi  des oeuvres d'art. Ces livres que nous vous présentons datent du XIIIe et du XIVe siècle.

 

Ces livres sont rédigés en latin.

Les chats sauvent Venise de la Peste

En 1576 une épidémie terrifiante provoque 50 000 morts à Venise en une seule année. Le fléau fut si important que les survivants éprouvèrent le besoin de bâtir une église pour remercier Dieu de les avoir épargnés. C'est l'église du Redentore, sur les bords de al Giudecca, l'île des pêcheurs et des charpentiers de marine.

 

La ville fut ainsi plusieurs fois touchée par la peste.

 

Les Vénitiens observèrent que la cause de ces pestes étaient la prolifération de rats, alors ils décidèrent d'envoyer des navires à Alexandrie en Egypte pour rapporter des milliers de chats.

 

Les "petits tigres" attaquèrent dès leur arrivée à Venise les rats et le fléau de la peste disparut de la Cité des Doges. Le chat est ainsi un autre meilleur ami de l'homme à qui il doit la vie sauve de la Peste !

 

Depuis Venise possède un véritable mythe du chat et un respect absolu envers le félin. De nombreux refuges pour chats existent à Venise, et les véntiens leur vouent un véritable amour.


Chats d'Alexandrie... chats d'égyptes, la boucle est bouclée, en Egypte le chat est divinisé c'est la déesse Bastet qui était honorée et priée. Qui ôtez la vie d'un chat, même accidentellement, était condamné à mort.

 

Venise doit au chat la fin de l'invasion des rats véhiculant par des puces qui en transportent le bacille, et avec la fin de cette invasion, la fin de cette épouvantable épidémie de peste qui ravagea plusieurs fois la ville.

Casques de l'armée vénitienne Ca.XV/XVIe s

Casque de type Morion très en vogue à l'époque
Casque de type Morion très en vogue à l'époque
Magnfiique casque d'officier vers 1550
Magnfiique casque d'officier vers 1550
Nous retrouvons ce casque sur cette figurine représentant un chevalier vénitien du XVIe s.
Nous retrouvons ce casque sur cette figurine représentant un chevalier vénitien du XVIe s.
Vue de dos de la même figurine
Vue de dos de la même figurine
Autre vue.
Autre vue.