Galileo Galilei, dit Galilée

Pise 1564 - Arcetri 1642

Galilée montrant au doge de Venise l'usage de la lunette - Tableau de Giuseppe Bertini
Galilée montrant au doge de Venise l'usage de la lunette - Tableau de Giuseppe Bertini

L'un des personnages emblématiques de la révolution scientifique du XVIIe siècle. Galilée est l'un des fondateurs de la physique moderne, conjuguant les mathématiques à l'expérimentation.

 

Sa grande révolution réside dans l'observation du ciel à la Lunette, la vision du monde en est alors boulversée. Il découvre les 4 satellites de Jupiter qui porteront le nom de "satellites galiléens", il mesure le relief lunaire, il devinne les anneaux de Saturne, il découvre les taches solaires et se heurte au dogme religieux d'un soleil parfait sans tache, il constate par l'observation la rotation du soleil sur son axe,  il découvre que Vénus à des phases comme la Lune,  etc. Il voit ce qu'aucun autre homme  n'avait vu avant lui.

 

Venise va lui proposer en 1592 la chaire de Mathématiques de l'université de Padoue. Galilée passera sous la protection véntienne et dans cette ville les 18 plus belles années de sa vie. Il y écrira ses principaux travaux. Il va poursuivre à Padoue son étude la chute des corps, pour établir la loi exacte de ce mouvement dans le vide. 

 

En 1609 alors qu'il est à Venise, Galilée parvient en disposant des lentilles aux extrémités d'un tube, à fabriquer un instrument qui semble rapprocher les objets éloignés. C'est la lunette et il à l'idée de la  braquer vers le ciel. Ses découvertes à la lunette ouvre la voie de l'astronomie moderne et de l'astrophysique, l'ensemble de ses découvertes astronomiques vient confirmer la théorie copernicienne héliocentrique. Jupiter avec son cortège de satellites est la parfaite image du systèmes solaire comme modèle en miniature.

 

Il présente la lunette astronomique dans le campanile de Saint-Marc au Doge Leonardo Donato, grâce à son ami Paolo Sarpi. Le Sénateur Antonio di Gerolamo Priuli a laissé pour l'histoire une chronique de la présentation de la lunette astronomique de Galilée.

 

Le Campanile de Saint Marc où Galilée utilisa sa lunette devant les officiels de la Sérénissime.
Le Campanile de Saint Marc où Galilée utilisa sa lunette devant les officiels de la Sérénissime.
Les deux premières lunettes de Galilée
Les deux premières lunettes de Galilée

Les lunettes de Galilée 

 


La découverte de l'emploi de lentilles dans un tube donnant la lunette astronomique est une invention si révolutionnaires que les intellectuels et les patriciens de Venise n'y accordaient pas vraiment d'importance, pensant que le fait de rapprocher des objets et par exemple de voir des étoiles fixes doubles induisait en erreur du fait de sa conception ! 

 

Mais le 25 août 1609 fit don de sa lunette au Sénat de Venise afin qu'il puisse juger sur pièce. Les Sénateurs et le Doge sont ébranlé par cet instrument révolutionnaire, et les savants véntiens ont d mal à accepter le fait que cet instrument novateur et innovant, disruptif à l'époque, puisse montrer la réalité du ciel et des objets de la terre vus de beaucoup plus près.

 

Caractéristiques techniques des lunettes de Galilée :

 

Longueur entre 1, 11 m et 5, 78 m 

 

Lentilles fabriqués par des verriers de Venise, les seuls à l'époque maîtrisant la technique de frabriquer des verres plats presque sans teinte. 

 

Objectifs : doublet de lentilles plan-convexes et plan-concaves, 30 à 70 mm de diamètre, 180 mm pour les plus grands.

 

Oculaires : lentilles biconcaves de 50 à 100 mm de diamètres.

 

Pour comparaison la plus modeste des lunettes astronomiques actuelles est plus performante que les lunettes de Galilée, pourtant, avec ces lunettes, il posa les bases de l'astronomie moderne, et initia une révolution sans précédent dans l'observation du Cosmos.

 

 

 Article en construction